#UnJourUnJDR : Dogs in the Vineyard

Thu 01 June 2017

cover

Dans #UnJourUnJDR, aujourd’hui, on parle (enfin) de Dogs in the Vineyard! (et je déconne même pas en plus!) Dogs in the Vineyard (que j’abbregerai dorénavant en DitV parce que je suis un flemmard) est un jeu de D. Vincent Baker (ouaiiiiiiis) illustré par D. Vincent Baker (ouaiiiiis!!!) qui parle de la police religieuse chez les mormons du 18è siècle (wtf???)

howtoplay

DitV donc, est un jeu de rôle traditionnel avec un MJ et des joueurs, ou ces derniers jouent des personnages dans l’ouest américain du 18è siècle, chez les mormons (qui ne sont pas nommés comme tels, mais c’est les mêmes), donc. Des personnages jeunes (fin d’adolescence), qui ont reçu une formation de quelques mois, une arme a feu, un couteau, un cheval, un manteau, et que l’on a envoyé juger de la bonne morale des autres habitants du royaume de Dieu. Le cadre est un peu plus large que ça, en réalité, mais les parties importantes sont là. Le propos du jeu est de faire en sorte que les personnages (et les joueurs) se posent des questions sur la moralité des règles qu’ils font respecter, et la morale en général. Et pour cela, le jeu possède un système très intéressant qui a aussi pour effet d’humaniser tous les personnages et de les rendre plus vivants

resolution

Et donc, pour ce faire, DitV utilise un système de résolution de conflits très complexe (j’ai mis bien 3 parties a le comprendre). Le système fonctionne ainsi. Après avoir déterminé qui étaient les personnages prenant part au conflit et l’endroit ou il se déroule, puis on prend un nombre de d6 qui correspondent aux caractéristiques (ces dernières sont au nombre de 4: Heart, Body, Will, Acuity) qui s’appliquent : Acuity + Heart si on ne fait que parler, Body + Heart si c’est physique sans qu’on se batte, Body + Will si on se bat au corps a corps, et Acuity + Heart si on se bat a l’arme a feu. On peut rajouter des dés qui sont liés a une relation si la relation est en jeu, ou si la ou les personne(s) en face sont partie prenante dans cette relation. Une fois ceci fait, on lance ces dés, visibles par tous. A partir de ce moment, on joue a une sorte de poker avec les dés.

On peut Relancer avec deux dés, ce qui permet a notre personnage d’effectuer une action. On ne peut Relancer avec un dé que s’il ne nous reste plus qu’un dé ou que l’on aide quelqu’un, et on doit toujours décrire une action en Relançant. On peut aussi Voir, avec autant de dés qu’on veut, pour répondre a une action. Le nombre de dés utilisés est important, cependant: si on Voit avec un seul dé, on Renvoie le Coup : on décrit comment notre personnage a renvoyé l’attaque a son adversaire et mécaniquement, on peut réutiliser le dé utilisé pour Voir la prochaine fois qu’on Relance. Si on Voit avec deux dés, rien de spécifique ne se passe, on bloque ou évite l’attaque. Si on voit avec plus de deux dés, on Prend le Coup. On décrit comment notre personnage a reçu l’attaque, et comment il réagit. Dans ce cas, on prend aussi des Dés de Répercussions, autant qu’on a utilisé de dés pour Voir, et d’une sorte qui dépend du type de conflit : des d4 s’il s’agit d’une discussion, des d6 si c’est physique, des d8 si c’est un combat au corps a corps, et des d10 si c’est un combat a l’arme a feu. Ces Dés de Répercussions seront réutilisés a la fin du conflit. Enfin, si on ne veut pas aller au bout du conflit, on peut se Coucher. Dans ce cas, on perd l’enjeu du conflit, mais on gagne un avantage lors d’un prochain conflit.

Je pense que c’est suffisamment confusant comme ça, prenons un exemple (honteusement copié de la base)

Le personnage qui engage le conflit commence toujours par Relancer. Ici, le joueur Relance avec un 4 et un 3, total de 7. Après ça, tous les participants affectés par cette Relance doivent Voir. Le MJ utilise donc un 4 et un 3 pour Voir. C’est a son tour, et il Relance donc avec un 5 et un 6. Le joueur doit Voir, et il le fait avec un un 7 et un 4. Il Relance alors avec deux 2, ce a quoi le MJ répond en Voyant avec un seul 6. Il Renvoie le Coup, et garde donc son 6.

Il Relance alors avec son 6 et un 1. Le joueur ne peux pas Voir, et perd donc les enjeux du conflit.

Cependant, il peut aussi Escalader le conflit (le faire passer au niveau supérieur), ce qui lui permet de relancer des dés (ceux qu’il n’a pas encore lancés dans le conflit en cours). Cela étant, ça peut avoir des conséquences assez drastiques…

Enfin, il reste une autre manière de remporter d’autres dés: faire jouer ses traits et ses objets. Les objets donnent des dés quand on les utilise, de façon assez prosaïque. Les traits, quand a eux, donnent des dés s’ils peuvent s’appliquer a la situation actuelle.

Bien entendu, je n’ai mis ici que les effets mécaniques du système de jeu, pas les actions qui y sont liées dans l’univers, mais les deux aspects sont entièrement liés.

Une fois le conflit résolu, dans un sens comme dans l’autre, il faut gérer les dés de Répercussions. Cela se fait en lançant les dés en question, et en additionnant les deux ayant les plus grands résultats. Si le résultat est inférieur a 8, le personnage n’a que des répercussions a court terme. Dans le cas contraire, les répercussions pourraient être a plus long terme…

Encore une fois, et comme d’habitude, il y a de nombreux autres points très intéressants dans les règles de DitV, comme la gestion des problèmes dans les villages, les conseils au maître du jeu qui sont extrêmement appréciables, l’utilisation des cérémonies, qui permettent de se pencher un peu plus sur l’aspect spirituel des personnages et sur une certaine introspection… Mais je n’ai pas le temps d’en parler ici. Je vais donc conclure en vous disant que DitV est un jeu très intéressant a tout le moins, et très très bon a mon avis, car (encore une fois) ses mécaniques complémentent son propos. Les deux parties du jeu vont ensemble, et pour le coup, le cas de DitV est un cas d’école de mécanique qui tourne parfaitement bien. Le gros inconvénient du jeu pour moi étant qu’il ne peut être joué que dans des univers ou les personnages font partie d’une force d’oppression… Mais ça reste un excellent jeu, et je vous le conseille très fortement.


links